Information publique des Narcotiques Anonymes

L’association Narcotiques Anonymes (NA) existe en France depuis 1984 et le groupe de Romorantin-Lanthenay existe depuis 8 ans.

Les groupes Narcotiques Anonymes fonctionnent selon les principes des Alcooliques Anonymes.

Une différence existe, toutefois, alors que les AA propose des groupes de parole au sujet de l’alcool, nos groupes travaillent autour de la notion de dépendance (alcool, cannabis, et toutes drogues)

Nous nous réunissons tous les vendredis à l’hôpital de Romorantin (salle se situant en face de la chapelle) à partir de 20h15 ; une réunion dure 1h30.

L’association Narcotiques Anonymes implantée à Romorantin organise une information publique exceptionnelle, dans le but de se faire connaitre auprès des institutions concernées :

Médecins Psychiatre, Service d’addictologie, de prévention, professionnels de santé, éducateurs et toute personne concernée par des problèmes de dépendance.

Le vendredi 1er juin à partir de 14h Hôpital de Romorantin 96, rue des capucins. Direction consultation de psychiatrie salle de spectacle en face de la chapelle (parking)

Nous vous invitons donc à participer à cet évènement. Nous vous espérons nombreux car notre objectif principal est de nous rétablir en restant abstinents mais aussi d’aider des dépendants actifs  à le devenir.

Vous trouverez en cliquant sur ce lien suivant une présentation complète de l’association Narcotiques Anonymes :

http://www.narcotiquesanonymes.org/

Des réunions de rétablissement auront aussi lieu durant ce week-end le vendredi 1er juin à 20h15 et le samedi 2 juin à 19h00.

Toutes nos réunions sont ouvertes à toute personne ayant un problème de dépendance (alcool, drogue, médicament…) mais aussi à l’entourage du dépendant (conjoint, enfant etc). Aussi si vous en connaissez qui peuvent être concernées n’hésitez pas à transmettre l’information.

Les réunions NA peuvent être un accompagnement important pour toute personne ayant des problèmes de dépendance car nous pensons que seul un dépendant peut en comprendre un autre et ainsi s’identifier lors des partages en réunions. Elles sont compatibles voire complémentaires avec toute forme de suivi thérapeutique.